Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 17:10

Lieux communs, les bistrots ? On dégotte dans les gargotes des clichés tenaces, mais bien des zincs dézinguent les idées reçues. Lieux de toutes les fêtes et de toutes les défaites, où l’on fait connaissance, où l’on refait le monde, ils offrent à Pierrick Bourgault, familier et connaisseur, un terrain d’exploration formidable.

 

Une chronique d’Olivier QUELIER.

CouvertureTransboreal.jpg 

Le livre est à son image : souriant, chaleureux et proche des autres. Pierrick Bourgault, la cinquantaine bourlingueuse et adolescente, signe avec « L’écho des bistrots » son… son combientième ouvrage d’ailleurs ? Douzième ? Quinzième ? Un bon paquet, comme dirait le Normand qu’il est. Une « œuvre » à son image, là encore : curieuse et éclectique.

 

Journaliste indépendant, photographe, Pierrick cherche partout l’aventure et la rencontre : à l’autre bout du monde (en Inde, en Chine…) comme au coin de la rue. Ce qui l’intéresse, c’est la découverte et le partage. Très vite, il s’est plongé dans l’univers des bars, des cafés, des guinguettes, des zincs qui réunissent les âmes éperdues et les cœurs solidaires.

 

Géométrie de la convivialité


Parce que l’humanité est là, inamovible et fugace, éternelle et fragile. Pierrick Bourgault a déjà publié plusieurs ouvrages sur ces lieux de rencontre et de liesse. Cette fois, il nous livre, via les éditions Transboréal, une « petite confidence sur les cafés, pubs, tavernes et autres buvettes ».

 

Il entame son propos par le thème de la « convivialité », notion à géométrie variable selon l’humeur du moment. Tous ne viennent pas chercher la même chose au bistrot : l’un la solitude tranquille, l’autre la rencontre, d’autres encore un peu de détente entre amis.

 

« Le bar est lieu de brassage social, un port ouvert sur le monde » note Pierrick Bourgault. Il passe en revue celles et ceux qui peuplent ces lieux, artistes, personnalités et personnages. Son bar de stars préféré ? « Une buvette brasserie du XIVe arrondissement où Georges Brassens venait en voisin avec sa tante siroter un petit rouge ».


Petits théâtres


Riche d’anecdotes et très pertinent, Bourgault nous entraîne dans sa balade parmi ces petits théâtres « à mi-chemin entre expression et fiction ». Il nous prouve comme personne que « les cafés sont des microcosmes passionnants, indispensables à la vie sociale et culturelle ». Il s’attriste de leur raréfaction tout en montrant qu’ils restent « un paradoxe vivant ».

 

Un petit livre au format poche, court et pas cher, qu’on peut trimballer avec soi, et lire et relire, tranquille, d’estaminet en bistrot, de troquet en bar à vins, en restant à l’écoute du monde.

 

« L’écho des bistrots – petite confidence sur les cafés, pubs, tavernes et autres buvettes » de Pierrick Bourgault. Éditions Transboréal (collection Petite philosophie du voyage). 92p. 8€.

 

 A lire aussi


Pierrick Bourgault : un guide, deux expos et trois conférences

Pierrick Bourgault : Calice au pays des merveilles

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires