Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 18:06

letempsdescerises L762aL'édition du « Capital » publiée par les éditions Le Temps des Cerises remporte un franc succès auprès du public. Deux mois après sa mise en vente, un second tirage est déjà sous presse.

 

Le projet de cette nouvelle édition avait été engagé avec le philosophe Georges Labica, hélas décédé au moment où il rédigeait la préface. La présente édition (dont la présentation est signée Francis Combes) lui est naturellement dédiée. Les trois volumes sous coffret sont complétés d'un fascicule iconographique.

 

A la différence d’autres, cette édition n’est pas constituée d’un choix de textes recomposés, mais de l’édition intégrale telle que l’avait voulue Marx pour le Livre I et telle qu’elle a été mise au point pour les livres II et III par Engels.

 

Les « Théories sur la plus-value », parfois nommées « Livre IV » du Capital n’ont pas été retenues ici. Il s’agit pour l’essentiel des nombreuses notes prises par Marx lors de ses très abondantes lectures économiques. Malgré leur intérêt pour le spécialiste, ces études (réunies par Kautsky) ne font pas vraiment partie de l’ouvrage mais en constituent plutôt des annexes.

 

La traduction retenue

 

letempsdescerises_L770a.jpgPour le Livre I, l’éditeur a retenu la traduction « canonique » de Joseph Roy, qui a été entièrement revue et réécrite par Marx lui-même. Ce travail, dont il a dit qu’il lui avait pris beaucoup de temps, fut pour Marx l’occasion de développements nouveaux. Craignant en effet que le public français soit mal préparé au vocabulaire philosophique allemand, Marx a voulu donner des précisions plus grandes et a soigné l’écriture. Il s’est notamment attaché à peaufiner toute la première partie (sur la loi de la valeur et la marchandise), introduction que le philosophe Louis Althusser conseillait de « sauter » (voir sa préface au Livre I dans l’édition Champs Flammarion).

 

Pour les Livres II et III, la traduction présentée est celle qui avait été faite sous la direction de Gilbert Badia, germaniste de grande valeur, qui fut l’un des fondateurs du Temps des Cerises.

 

L’édition est munie d’un fort appareil de notes, ainsi que d’un index.

 

Format : 14 x 21.5. Livre I : 855 pages ; Livre II : 550 pages ; Livre III : 986 pages. Album iconographique : 66 pages. Coffret : 120 €.

 

Le site des éditions Le Temps des cerises est ICI.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Edition
commenter cet article

commentaires