Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 17:15

image006.jpgConnaître et comprendre les impôts, c’est l’objectif du nouvel ouvrage d’Olivier Bertaux. »  Au nom du Fisc » est un livre aussi  étonnant que ludique qui offre une plongée amusante dans l’univers fiscal.

 

Souvent présentée comme un labyrinthe, la fiscalité française rythme notre vie quotidienne. Olivier Bertaux nous fait découvrir page après page ce que l’on vous prend sur : ce que vous gagnez, ce que vous possédez, ce que vous vendez et ce que vous achetez.

 

Vous découvrirez aussi ce que vous risquez à ne pas payer vos impôts ; ce que vous paierez en plus si vous créez une société ; ce que vous ne paierez plus si vous quittez la France ; sans oublier la fiscalité « durable »

 

Comme l’explique Olivier Bertaux dans l’avant-propos, « Au nom du Fisc - Enquête au Pays de l’impôt » n’est pas« un énième guide pratique pour payer moins d’impôt ou au contraire un nouveau traité sur les bienfaits de l’impôt. L’objectif est plus modeste. L’ouvrage veut simplement ouvrir les yeux du contribuable ».


Rédigé de manière fluide, claire et drôle (ce qui est rarissime pour un sujet fiscal) ce livre réussit (presque) à nous faire aimer les impôts… : « Comme l’impôt n’est pas quelque chose de spécialement gai, je n’ai pas voulu que les gens dépriment en lisant le livre. Je préfère qu’ils s’amusent un petit peu en le lisant. Au moins, l’impôt aura servi à ça »

 

« Au nom du Fisc » est abondamment illustré de dessins humoristiques signés par le dessinateur de presse David Miège.

 

 

 

L’AUTEUR

Olivier Bertaux, juriste-fiscaliste, est titulaire d’un Diplôme d’études approfondies de Finances publiques et Fiscalité de Paris II Panthéon-Assas. Il se partage entre ses fonctions dans le monde de l’entreprise, le conseil à l’association « Contribuables Associés » (groupe de pression pour la réduction des dépenses publiques et la baisse des impôts) et la collaboration à de nombreuses revues. Il fut aussi rédacteur de l’ouvrage collectif « Le guide fiscal du chef d’entreprise », paru aux éditions Dalian.

 

« Au nom du Fisc – Enquête au Pays de l’impôt » d’Olivier Bertaux, éditions du Cri. 15,90 €.

Pour en savoir plus, le site est ICI.
Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 08:24

932_ef7b978473f44bf4370ef43476ea5106.jpgLe poète et romancier Hédi Kaddour fait paraître deux livres en ce mois de janvier.


L’auteur de « Waltenberg » (Gallimard) revient avec un roman, « Savoir-vivre » et un journal, « Les Pierres qui montent ».

 

En 2005, « Waltenberg » a connu un grand succès public et critique. Hedi Kaddour a obtenu pour ce livre le Goncourt du premier roman, le Prix du premier roman et a été élu Meilleur roman français de l’année 2005 par le magazine Lire:

 

Hédi Kaddour sera présent ce vendredi 15 janvier, à 19 h, à la librairie L’Arbre à Lettres, pour une lecture-dédicace (L'Arbre à Lettres, 14 rue Boulard, 75014, M° Denfert).

 

SAVOIR-VIVRE, roman, Gallimard, collection Blanche, 208p., 16, 90€.

C’est une histoire vraie, celle d’un homme de guerre et d’une femme seule. Elle s’est passée en Angleterre, au cours des années 1920. À l’époque, elle a fait cinq colonnes à la une dans la presse, puis elle a disparu. J’ai pensé qu’elle valait la peine d’être racontée dans un roman.


LES PIERRES QUI MONTENT, notes et croquis de l’année 2008, Gallimard, collection Blanche, 384p., 20€.

Il y a longtemps, j’ai découvert devant les images d’un livre de géologie que les pierres montaient des profondeurs de la terre, jusqu’à ce que le vent, la pluie, une main, un jour ou l’autre s’en emparent. Il en va de même pour les notes de notre vie quotidienne, celles dont on voudrait faire des pierres écrites, notes de passant, notes de spectateur, de lecture, d’écriture, croquis, ricochets de conversation… Elles viennent toujours de plus loin qu’on ne croit.

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
13 janvier 2010 3 13 /01 /janvier /2010 09:34

AFNOR Editions publie la traduction française de l'ouvrage à succès de John Grant, « Le Manifeste du marketing vert ». Cet auteur, très renommé outre-Manche, jette les bases du « vrai » marketing vert et démontre comment marketing et développement durable peuvent fonctionner ensemble.


3465213_marketing_vert_HQ.jpg 

LE LIVRE

Le marketing durable peut-il être rentable ? John Grant répond à cette question en distinguant une véritable entreprise verte de celle « peinte » en vert ; pour éviter le « greenwashing », l'auteur préconise une réflexion commune de la part de l'entreprise sur l'éthique et l'engagement durable, excluant la simple notion de produit vert.

 

A la fois militant et professionnel, « Le manifeste du marketing vert » va permettre aux décideurs de s'engager efficacement dans la voie du développement durable. A travers des cas concrets, tous les points utiles à l'élaboration d'une stratégie de marketing durable sont abordés : comment trouver des partenaires crédibles ; comment changer les coutumes de l'entreprise ; comment défier le consumérisme ? L'objectif de ces questions : s'assurer d'être dans une démarche de développement durable au cœur du marketing vert. Ce livre s'adresse aux managers, aux professionnels du marketing, aux agences, aux entrepreneurs verts et aux spécialistes de la responsabilité sociétale.

 

L’AUTEUR

John Grant est l'auteur de quatre ouvrages à succès sur le nouveau marketing. Co-fondateur de l'agence de publicité St Lukes, il travaille en tant que consultant indépendant pour des entreprises comme IKEA, innocent, Sony Ericsson, O2, LEGO et Unilever. Il collabore avec de nombreuses jeunes entreprises éthiques et environnementales, et participe à des think tanks dans le même esprit. Il est également l'animateur du blog « greenormal », célèbre au Royaume-Uni.

 

L’EDITEUR

AFNOR Editions conçoit et développe, pour et avec les entreprises, des solutions d'accès, d'aide à la mise en œuvre et de gestion de l'information professionnelle. Ouvrages d'auteurs experts, presse professionnelle, services d'alerte et de veille, bases de données.... l'ensemble de ses services d'information est disponible sur de multiples supports.  

Pour en savoir plus : http://www.afnor.org

Cet ouvrage est disponible en librairie et sur http://www.boutique-livres.afnor.org

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 09:32

ssl_programme.jpgLa cérémonie de remise des « prix La Science se livre » aura lieu jeudi 28 janvier à 18h 30 à l’auditorium de l’Espace Landowski de Boulogne-Billancourt. Le Conseil général des Hauts-de-Seine a créé ces prix pour récompenser et favoriser la promotion des ouvrages de sciences et techniques à destination du grand public. Ils permettent de renforcer les liens entre les bibliothèques et le monde de l’édition scientifique. Et ils distinguent l’édition scientifique moins promue que l’édition littéraire dans deux catégories, « adultes » et « adolescents ».

 

Le Jury a souhaité toucher le public des adolescents en créant une nouvelle catégorie de Prix qui leur est destinée. Le livre lauréat dans cette catégorie sera offert aux bibliothèques municipales du département et à tous les centres de documentation et d’information (CDI) des collèges des Hauts-de-Seine.


En concertation avec l’auteur lauréat, des rencontres seront organisées dans les collèges.

 

Le Conseil général des Hauts-de-Seine et le Comité de sélection des Prix, composé de bibliothécaires du département, de la Bibliothèque Nationale de France et de la Médiathèque de la Cité des Sciences et de l’Industrie, ont établi la sélection des « prix La Science se livre » pour l’année 2010.

 

Catégorie adultes

 

- « Tout sur la mémoire » de Bernard Croisile, éditions Odile Jacob, 2009.

- « L'eau un trésor en partage » de Ghislain de Marsily, éditions Dunod, 2009.

- « Vérole, cancer & cie » de Gérard Lambert, éditions du Seuil, 2009.

- « Bonnes nouvelles des étoiles » de Jean-Pierre Luminet et Elisa Brune, éditions Odile Jacob, 2009.

- « Les nanotechnologies » de Dominique Vinck- Collection Les Idées Reçues, Le Cavalier Bleu éditions, 2009.

 

Catégorie adolescents (11-15 ans)

 

- « Incroyables savanturiers : ces savants-aventuriers partis explorer le monde, embarqués dans des engins extraordinaires » de Jean-Michel Billioud,  Bayard jeunesse - Collection Rêves, 2009.  

- « La science enquête : les métiers de la police scientifique » d’Eric Chénebier, Seuil Jeunesse - Cité des sciences et de l'Industrie, 2009.

- « Des tomates » de Sophie Fauvette, Gulf Stream éditions, 2009.

- « Le changement climatique expliqué à ma fille » de Jean-Marc Jancovici, éditions du Seuil, 2009.

- « Des molécules plein l'assiette : la cuisine par les sciences expliquée aux enfants » de Jean Matricon, Milan jeunesse, 2009.

 Cette cérémonie sera suivie d’un débat avec Ghislain de Marsily, hydrologue, membre de l’Académie des sciences et Jean-François Donzier, directeur général de l'Office international de l'Eau. La rencontre sera animée par Marie-Odile Monchicourt, journaliste scientifique à France Info.

 

Pour en savoir plus : www.vallee-culture.fr

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 21:22

zinzinsHD.jpgLes bars à vins forment de petits îlots universels, qui résistent à la frénésie de la malbouffe et de l’individualisme. Des personnages forts en gueule et hauts en couleur les peuplent, les animent, les font vivre. Passionnés, égarés, branchés et déjantés se retrouvent dans ces lieux dont les noms à eux seuls valent invitation au voyage et à la rencontre. »

 

« L’Arsouille », « Le Verre galant », « Au vin à l’heure », « La Muse vins » ou encore « Le Tout du cru » témoignent de l’imagination des bistrotiers et du plaisir qu’ils auront à proposer des cépages rares, espiègles et originaux.

 

Egmont Labadie et Pierrick Bourgault sont partis à la rencontre de tous ces Zinzins du zinc (éditions Fleurus) pour signer le premier guide des meilleurs bars à vins de France.

Labadie a le palais poète et la plume alerte pour chanter la saveur des cuvées et la faconde des maîtres des lieux. Mais le trait sait se faire cruel quand les promesses sont déçues et les saveurs étiolées.

 

Pierrick Bourgault illustre de ses clichés la convivialité des lieux, l’authenticité des vignerons et la diversité des terroirs. Pour offrir, plus qu’un banal guide, un véritable hymne aux bistrots, palais des plaisirs et plaisirs des palais.

 

Le livre est régulièrement actualisé sur :

http://terredevins.com/blogs/zinzinsduzinc/%20/


Le site de Pierrick Bourgault, « monbar.net », c’est ICI.

Le blog d’Egmont Labadie, c’est ICI.

 

« Bars en France » de Pierrick Bourgault : l’aventure au coin du zinc

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 09:57

La collection « Quand les parents s'en mêlent » a pour objet de permettre aux parents de s'initier à l'éducation parentale, de réfléchir sur leurs propres pratiques, et, ce faisant, de construire de nouveaux rapports avec leurs enfants basés sur l'intelligence et la compréhension des situations et des environnements.

 

images-copie-1.jpg« L’art de dissimuler les légumes - Comment bien nourrir ses enfants à leur insu » de Karen Bali et Sally Child.

Partout dans le monde, les nutritionnistes et les organismes de prévention de la santé recommandent de manger au moins cinq fruits et légumes par jour. Mais tous les parents savent que faire manger des fruits et des légumes à des enfants est, sinon une mission impossible, du moins une bagarre quotidienne.

Traduit de l'anglais par Anatole Muchnik. 120 pages - 12 €. ISBN 978-2-84922-077-1 En librairie le 5 janvier 2010.

 

« Range ta chambre ! Comment convaincre ses enfants de faire ce qu’ils détestent » de Jane Bidder.

Quel parent n’est pas confronté, tous les jours ou presque, à la difficulté d’obtenir que son enfant – ou, plus difficile encore, son adolescent – range sa chambre ? Si le problème est récurrent, c’est probablement, dit l’auteur, que vous n’utilisez pas la bonne méthode. Traduit de l'anglais par Anatole Muchnik. 160 pages - 16 €. ISBN 978-2-84922-078-8 En librairie le 5 janvier 2010.

 

images-copie-2.jpg« Être dans la tête d’un ado - Guide pratique de cohabitation avec l’adolescent » de jellyellie.

Cet ouvrage est écrit par une adolescente qui observe ses relations avec ses parents et interviewe ses amis pour recueillir leur opinion sur la meilleure façon d’aborder les conflits avec les adolescents. L’objectif de ce livre est, bien entendu, de faire comprendre aux adultes comment fonctionnent les ados de l’intérieur et, ainsi, de les aider dans leur tâche d’éducateurs.

Traduit de l'anglais par Anatole Muchnik. 192 pages - 18 €. ISBN 978-2-84922-079-5 En librairie le 5 janvier 2010.

 

« Cerveau en construction - Pourquoi les ados ne raisonnent pas comme nous » de Sheryl Feinstein.

L’objectif de cet ouvrage est de comprendre le comportement des adolescents en se fondant sur les connaissances actuelles des neurosciences. Il est une passerelle tendue entre les récentes découvertes de la recherche sur le cerveau de l’adolescent et l’éternelle et délicate mission parentale.

Traduit de l'anglais par Anatole Muchnik. 172 pages - 17 €. ISBN 978-2-84922-090-0. En librairie le 15 février 2010.

 

Editions Fabert, 107 rue de l’Université, 75007 Paris

Le site des éditions Fabert est ICI.

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 19:44

image001-copie-3.jpgCe mercredi 6 janvier 2010, à 17h, André Santini (député des Hauts-de-Seine et maire d'Issy-les-Moulineaux) remettra quinze livres électroniques aux médiathèques d’Issy-les-Moulineaux. Ces e-Books légers et dotés d’une autonomie électrique de trois semaines sont proposés au prêt, au grand public.

 

Quatre modèles sont disponibles - un modèle Sony (PRS 505), un modèle Kindle (dernière génération) et deux modèles Bookeen (Cybook Gen3 et Opus) - proposant chacun un choix de deux cents romans, essais et nouvelles à rapporter chez soi. Les interfaces des liseuses permettent un accès par titre, auteur ou collection.

 

Ces livres électroniques sont empruntables dans les mêmes conditions que tout autre document, avec une carte Adulte de la médiathèque, pour 24 jours.  

 

Dans le cadre de ce lancement, deux conférences et une exposition sont prévues :

 

- le 6 janvier à 17h, une conférence sur le marché des livres électroniques sera animée par André Santini, Guillaume Lejeune (société Bookeen) et Vincent Monadé (directeur du MOTif Observatoire du livre et de l’écrit en Ile-de-France).

 

- le 2 février à 20h 30, une conférence sur l’avenir du livre, dirigée par Michel Melot, ancien directeur de la BPI (Bibliothèque publique d’information) et ancien président du CSB (Conseil supérieur des Bibliothèques).

 

- enfin, jusqu’au 7 février, la médiathèque centre-ville accueille l’exposition « Vive le livre ! » sur l’histoire du livre.

 

Médiathèque centre-ville, 33, rue du Gouverneur-Général-Eboué, 92 131 Issy-les-Moulineaux.

Renseignements : tél. 01 41 23 80 68.

Communiqué de presse
Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
29 décembre 2009 2 29 /12 /décembre /2009 12:00

Le vingtième Salon international du livre de Doha à Qatar se tiendra du 30 décembre 2009 au 9 janvier 2010. La France a été choisie comme invitée d’honneur de cette manifestation.

affichenew.jpg 

L’inauguration du Salon international du livre de Doha à Qatar se fera ce mercredi 30 décembre à 18h en présence du Dr Al Kuwairi, ministre de la Culture, des Arts et du Patrimoine qatarien. Une seconde inauguration (autour du Pavillon français) sera organisée le lundi 4 janvier à midi en présence de M. Gilles Bonnaud, Ambassadeur de France.

 

En plus des espaces « éditeurs », le Pavillon français proposera à ses visiteurs un coin lecture pour consulter les livres et pour les heures de conte ; un café français, cadre des cafés littéraires et un point Accueil. Des interviews, des points presse, des visites et des rencontres seront organisés.

 

De ombreux auteurs et éditeurs français sont attendus. Pour les premiers, citons Laurent Verron, Nicole Guedj, Dominique Baudis, Tahar Ben Jelloun et Dominique de Villepin. Les maisons d’édition suivantes représenteront la France : Koutoubia (E. Bonnier) ; éditions du Cherche-Midi (Arash Derambarsh) ; La Martinière (J.B. Dufour) ; Actes Sud (F. Mardam Bey) ; éditions du Louvre (V. Bouvet Lanselle) ; Albin Michel (J. Mouttapa) ; Dargaud (P. Ostermann) et Connaissances des Arts (M. Pavlovski).

 

Arash Derambarsh, directeur du département politique et personnalités publiques au Cherche-Midi 2dition, sera l’envoyé spécial du BSC News. Ainsi, il suivra l’actualité de ce salon et en rendra compte dans une chronique quotidienne.


Le site du Centre culturel français de Doha est ICI.  

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 10:40

Jusqu’au 17 janvier se tient au Petit Palais, à Paris, une exposition consacrée à Fernand Pelez, intitulée « La Parade des humbles ». Le romancier Patrick Cauvin est allé voir l’hommage à cet artiste montmartrois, peintre de la misère et des classes populaires.

 

9782759601004.jpg« Foncez au Petit Palais, et là, dans un silence et un vide quasi sidéral vous rencontrez un inconnu, Fernand Pelez, et c’est fascinant.

 

Peintre montmartrois au profil de mousquetaire, il commence comme tous ses copains par les grandes et insupportables tartines destinées à l’Académie : Jésus insulté par les soldats ; La mort de l’empereur Commode… Le style n’est pas pompier, il est hyperpompier. C’est de la barbouille pour la salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Carpentras… Mais, très vite, il abandonne toute cette soupe allégorico-comico-municipale pour devenir, en vraie missionnaire du pinceau, le peintre des pauvres. Et là commence la vraie vie artistique de Fernand Pelez.

 

Les toiles se succèdent, elles captent la misère au coin des rues : le petit marchand d’oranges, le vendeur de violettes ; sur les visages, la fatigue, la faim… Il faut voir le Saltimbanque, immense toile où, sous les oripeaux du cirque, sous les grimaces, les costumes de piste se cachent la désolation des pitres, les hontes des parias, le désespoir des Paillasse.

 

Peu à peu, les couleurs s’éteignent, l’art de Pelez prend son essor au fur et à mesure que sa palette s’uniformise et s’assombrit… Ses petits rats de l’Opéra qui se préparent dans les couloirs baignent dans la crépusculaire clarté d’Eugène Carrière.

 

C’est magnifique, c’est émouvant, on est loin des éternels ressassements des manifestations habituelles… Pelez ne connut jamais le succès… Il y a bien des raisons à cela : une société n’aime pas trop voir l’envers de son décor, surtout quand celui-ci est peuplé de malheur et d’accablement… Cela continue : les salles du Petit Palais étaient vides le jour de ma visite… La parole des humbles ne fait toujours pas recette… de l’autre côté de l’avenue, des enfants grassouillets posent dans des jardins pimpants, ici ils dorment écrasés sous des couvertures trouées… Et nul ne les regarde.

 

Courez voir Pelez, ne serait-ce que, pour le temps d’un regard, faire revivre, par un peintre oublié, le sombre carnaval des traîne-savates ».

 

(Texte de Patrick Cauvin extrait du journal d'information local "Montmartre à la Une").

 

Exposition Fernand Pelez, « La Parade des humbles » au musée du Petit Palais, jusqu’au 17 janvier. Plein tarif : 9 €. Tarif réduit : 7 €. Demi-tarif : 4.50 €. Gratuit jusqu’à 13 ans inclus Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Le jeudi jusqu'à 20h.


Catalogue de l’exposition, Paris-Musées éditeur, 191 p., 37€.

 

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:03

« Les fidèles ronins » de Tamenaga Shounsoui est la réédition du livre du même titre, paru en 1882 aux éditions A. Quantin. L'épopée des quarante-sept ronins est une facette particulière de l'âme japonaise. Elle appartient autant à l'histoire de la noblesse guerrière qu'à l'inconscient populaire japonais.

 

image001-copie-1.jpgL’HISTOIRE

Un groupe de samouraïs est laissé sans chef après la condamnation de leur daimyô, Hasano Naganori, condamné au suicide rituel par le shogun pour avoir blessé Kira Yoshinaka, maître des cérémonies de la maison du shogun, qui l'avait insulté. Les 47 ronins décident de le venger en tuant Kira. Aucun d’eux n'hésitera à perdre son honneur pour garder sa clandestinité en attendant le moment d'agir. Aucun n'hésitera non plus à donner sa vie pour sauver l'honneur de son prince, de son clan et le sien.

Le suicide d'une mère, accompli pour que la main de son fils ne tremble pas en pensant à elle au moment de frapper et de mourir, est à l'image des sentiments profonds d'un peuple sûr de pouvoir agir sur sa destinée parce que chacun est capable de regarder sa mort en face. 

 

L’EXTRAIT

Pendant les longues soirées d’hiver de mon enfance, quand la lampe, brûlant dans la lanterne de papier, n’éclairait qu’à demi de sa lueur douteuse les figures peintes sur les paravents, souvent, assis près du brasero, les yeux pleins d’un respectueux effroi, j’écoutai ma vénérée mère raconter les aventures des Quarante-sept Ronin, et compenser pour moi l’obscurité de la salle en illuminant mon âme des rayons de la fidélité. Ce fut de ses lèvres vénérées que je recueillis les histoires dont se compose cet ouvrage. C’est pourquoi, si le livre plaît au lecteur, je le prie de ne point songer au vieillard de Yédo dont le pinceau trace ces caractères, mais de payer un reconnaissant tribut de respect à l’esprit de ma vénérée mère, dont j’ai si imparfaitement reproduit les récits éloquents, et dont le corps repose maintenant sous les hautes herbes.

 

« Les fidèles ronins » de Tamenaga Shounsoui, 308 p., 16€. ISBN : 978-2-915384-08-6

 

www.centon.net
Editions Centon, 49 rue du Docteur Caron, 76420, Bihorel

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article