Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:08

La Foire du livre de Brive se déroulera ce week-end des 6, 7 et 8 novembre. Elle sera présidée cette année par Laure Adler, écrivain, éditeur et journaliste. Six prix littéraires seront remis à cette occasion, dont le Prix de la langue française.


Bien sûr, il y aura des people : Mimie Mathy, Chantal Goya, François Holland ou Jean Amadou. Et Jacques Chirac dédicacera son tout frais livre de mémoires, « Chaque pas doit être un but » (Nil éditions).

Bien sûr, il y aura les habitués des salons, ces auteurs que le public retrouve à Nancy comme à Brive, à Saint-Etienne ou au Mans : Janine Boissard, Madeleine Chapsal ou Gonzague Saint-Bris…

Bien sûr, il y aura enfin les régionaux de l’étape, réunis parfois  sous le nom d’école de Brive : Denis Tillinac, Christian Signol et Antonin Malroux.

 

Mais, surtout, la Foire du livre de Brive-la-Gaillarde permettra à tous les amoureux de littérature de retrouver les auteurs présents en cette rentrée littéraire. Les plus en vue, évidemment : Frédéric Beigbeder auréolé de son prix Renaudot, Sorj Salandon, Delphine de Vigan, le jeune et médiatique Sacha Sperling, Samuel Benchetrit, Justine Levy…

 

Et de nombreux autres, qui ne sont pas forcément dans la course aux prix, qui n’ont pas forcément les honneurs des grands médias ou dont le nom reste moins familier. Mais qui seront disponibles pour de belles et fortes rencontres : alors ne manquez pas Henri Loevenbruck et Laurent Scalèse, Hervé Le Tellier, Simon Liberati et Philippe Carrèse, Gwenaëlle Aubry, Jean-Michel Guenassia et François Beaune.

 

Bien d’autres surprises sont à découvrir : la bande dessinée, la présence du Liban, pays invité cette année, des rencontres avec Grand Corps Malade et Disiz la Peste…

 

Le programme complet est disponible sur le site de la Foire du livre.

 




Photo : Laure Adler, présidente de la Foire du livre cette année.


(PS: également présent à Brive, Fabrice Humbert lire ci-dessous!)

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 17:06
Puisque l'attribution du prix Goncourt à Marie Ndiaye pour "Trois femmes puissantes" (Gallimard) donne déjà lieu à de nombreux commentaires - et ce n'est qu'un début - autant se démarquer et proposer quelques éléments chiffrés qui ne valent que pour l'anecdote, certes, mais seront néanmoins repris d'une manière ou d'une autre dans les médias.

1)      Marie Ndiaye est la dixième femme à obtenir le prix Goncourt. Avant elle, il y a eu :

-          Elsa Triolet en 1944 (Le premier accroc coûte deux cents francs, Gallimard)

-          Béatrix Beck en 1952 (Léon Morin, prêtre, Gallimard)

-          Simone de Beauvoir en 1954 (Les Mandarins, Gallimard)

-          Anna Langfus en 1962 (Les Bagages de sable, Gallimard)

-          Edmonde Charles-Roux en 1966 (Oublier Palerme, Grasset)

-          Antonine Maillet en 1979 (Pélagie la charrette, Grasset)

-          Marguerite Duras en 1984 (L’Amant, Minuit)

-          Pascale Roze en 1996 (Le Chasseur zéro, Albin Michel)

-          Paule Constant en 1998 (Confidence pour confidence, Gallimard).

(A noter que six de ces dix femmes, en comptant Marie Ndiaye, ont été ou sont publiées par Gallimard).

2)      C’est la première fois qu’un auteur cumule le Fémina (obtenu en 2001 pour « Rosie Carpe » et le Goncourt ; jusqu’à présent aucun écrivain ayant obtenu le prix Femina n’avait pu obtenir ensuite le Goncourt.

3) Marie Ndiaye est la seule femme vivante à figurer au répertoire de la Comédie française.

4) Entre 13h 45 et 16h 45, ce lundi 2 novembre, selon le baromètre des ventes du site Amazon.fr, le livre "Trois femmes puissantes" est passé de la 21e à la 3e place, avec une hausse des ventes de l'ordre de... 2 500 %.



Pour en savoir plus sur les coulisses de l'attribution du prix, allez jeter un oeil sur le blog toujours très bien informé de Pierre Assouline, La République des livres.



(Photo: Gallimard)

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 13:03
C'est finalement Marie Ndiaye qui a remporté le prix Goncourt 2009. Le Renaudot a été attribué à Frédéric Beigbeder.

En attendant des commentaires plus développés, vous pouvez écouter un extrait de "Trois femmes puissantes", prix Goncourt 2009, lu par Maire Ndiaye elle-même.
Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 12:28

Ils sont deux à se partager les faveurs des lecteurs de « book.emissaire ». Deux goncourables qui seront fixés sur leur sort dans peu de temps, puisque c’est dans quelques minutes que le jury Goncourt proclamera ses résultats.
Les lecteurs de ce blog qui ont participé au mini-sondage n’ont pu choisir entre Marie Ndiaye (« Trois femmes puissantes », chez Gallimard) et Laurent Mauvignier (« Des Hommes », aux éditions de Minuit).

Tous deux obtiennent 30% des voix, plaçant Jean-Philippe Toussaint en troisième position et Delphine De Vigan en quatrième.

Si plusieurs lecteurs se sont prononcés pour Toussaint parce que « c’est de saison, non ? » comme l’affirme Edith Le Dico et Géneviève M., la plupart ont voté « Ndiaye, sans hésitation ». Mais c’est Laurent Mauvignier qui a suscité le plus de commentaires. Sylvain V. a voté pour ce romancier « puisque Chalandon a honteusement disparu au tour précédent ».

Quant à Pierre T. « Mauvignier fait du Mauvignier à l’excès avec « Des Hommes », au point qu’on frise par passages la caricature (ce qui a achevé de me décourager). En toute mauvaise foi, je vote Jaenada ».

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 13:06
Lu dans la Presse : une rencontre avec Didier Daeninckx dans Le Monde (30/10/09)

Didier Daeninckx, depuis "Mort au premier tour", est une figure incontournable du roman policier français. Ecrivain engagé, il publie ces jours-ci deux romans : "Missak" (chez Perrin) et "L'affranchie du périphérique" (les éditions de l'Atelier). Thierry Maricourt lui consacre un livre aux éditions du Cherche-Midi, "Daeninckx par Daeninckx".
Il termine l'entretien accordé à Jean-luc Douin par ces phrases : "J'écris contre l'oubli, pour les exclus, contre toutes les ignominies, contre l'insécurité sociale, pour faire bouger la loi. Insensible à toute vénération, mû par un devoir d'irrespect. L'écriture est de l'ordre de la subversion".
Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 14:06
Il fallait bien que ça arrive !

Voici donc mon blog...

Un de plus, penserez-vous peut-être. Je l'ai pensé aussi... D'où mes hésitations, mes tergiversations... Mais devant tant de sollicitations (d'attaché(e)s de presse, d'auteurs - amis ou non, connus ou en quête de plus de visibilité) et devant tant d'envie d'être non pas un relais ou un commentateur de plus, mais un "passeur", avec pour volonté affichée de partager mes passions, mes informations, mes rencontres, mes archives et tant d'autres choses encore, j'ai décidé de franchir le pas.

J'espère que l'audience sera bientôt au rendez-vous. N'hésitez pas à réagir, participer, proposer.
Vous trouverez sur "book.emissaire" de l'inédit, bien sûr.
Vous trouverez aussi des reprises d'articles que je publie sur divers sites, parfois enrichis de bonus.
Vous trouverez enfin une partie de mes archives : vingt ans de chroniques littéraires, de rencontres, de photos, que je mettrai en ligne, petit à petit.

Une bonne partie de ces archives sera consacrée à celui que je considère un peu comme mon "père spirituel" en écriture, Claude Klotz, alias Patrick Cauvin.
Je vous raconterai pourquoi, un de ces jours. Ce n'est donc pas un hasard si le premier article
de "book.emissaire" est une récente chronique consacrée à la réédition de Darakan.
D'autres articles suivront, beaucoup d'autres. Pour peu que vous soyez au rendez-vous.
Je compte sur vous!

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article