Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 19:12

John_Irving_by_Kubik_04.JPG[Hemingway] est un écrivain médiocre. Et il a eu une influence désastreuse sur la littérature américaine. Il a établi un dogme tyrannique, et je n’aime pas les dogmes devant s’imposer aux autres. Selon lui, il ne faut écrire que sur ce que l’on connaît ou sur ce que l’on a vécu. C’est l’aveu parfait d’un manque d’imagination.

 

Imaginez que l’on applique ça à Shakespeare. Est-il jamais allé en Italie ? Je ne suis pas certain qu’il ait un jour mis les pieds hors de l’Angleterre. Et alors ? Il a lu. Pour en revenir à Hemingway, c’était aussi un adepte des phrases courtes, à l’os. Cela ressemble à une écriture de publicitaire. Soyez simple, prônait-il. C’est une façon de réduire la littérature à un article de journal.

 

In Libération du 3 février 2011. Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI.

 

Voir également le site de l’auteur.

John Irving : l’écriture, le style… et Hemingway

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans verbatim
commenter cet article

commentaires