Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:10

A l’occasion du Festival de la biographie de Nîmes, qui se déroule jusqu’à dimanche, voici une très belle définition du genre par Jean Favier, membre de l’Institut, qui co-préside la manifestation en compagnie de Memona Hintermann.

 

favier.jpgL’Histoire, c’est un regard sur l’homme, sur les héritages collectifs, sur les destins individuels. En un temps, en un livre, on embrasse des ensembles humains, des sociétés, des civilisations. En un autre, il semble bon d’entamer, par delà les années ou les siècles, le dialogue avec l’un de ceux qui ont fait l’histoire, qui en ont témoigné, souvent sans le vouloir, qui en furent les héros et les symboles où les tacherons significatifs. Une biographie, c’est un monde autour d’un homme, qu’il ait été notable pour ses contemporains ou choisi par l’historien.

 

C’est une tentative pour analyser ses choix, ses comportements, ses succès, ses échecs. Ainsi l’historien se garde-t-il d’une histoire désincarnée, d’une histoire sans visage. Il interroge, il s’interroge, aussi. Ni procureur ni avocat, il cherche à comprendre une vie.

 

Et il s’interdit de croire qu’il a tout compris.

 

Le festival de la biographie de Nîmes se tient au Musée du Carré d'Art jusqu’au 30 janvier 2011. Le thème retenu est celui de l’altérité : « Sous l'œil du biographe - l'Autre ». Plus d’une centaine d’auteurs sont présents.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans verbatim
commenter cet article

commentaires