Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 20:58

Le Monde daté du 11 novembre 2009 publie un long portrait de Bernard Werber intitulé « Métronome du clavier ». L’auteur explique notamment sa recette pour publier chaque année un best-seller : « la régularité dans le travail, le matin et en début de soirée ». Extraits.

 

« Plus on écrit, plus c’est agréable. Plus on pratique, plus on devient bon. Je crois à la régularité de manière générale. Si on écrit juste parce qu’on est inspiré, on finit par rester au lit. Malgré tout, c’est un artisanat. Un art incertain. »

 

« L’idéal, par rapport au fisc, serait que j’écrive un livre tous les trois ans. Là, j’en fais deux pour rien. Mais c’est mon rythme de production, mon horloge interne ».

 

Le site officiel de Bernard Werber, c’est ICI.

 

Dernier roman paru : « Le Miroir de Cassandre » (Albin Michel, 2009).

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier
commenter cet article

commentaires

yann 10/11/2009 21:20


arf, si c'était si simple… nous le ferions tous ? Après, la question : écrit-on pour gagner sa vie ? Ou pour donner sa vision du monde et aider les autres à se forger la leur ? :)


Olivier Quelier 11/11/2009 00:02


Oui, Yann, la question est belle. Nous l'avons déjà évoquée, si je me souviens bien. J'avoue que gagner sa vie même modestement en donnant sa vision du monde sans avoir à multiplier les travaux
alimentaires me séduit assez. Et je suis de ceux dont les idées, les phrases, le rythme... mûrissent lentement. Je me vois mal céder à cette course folle.
Quant à la régularité dans l'écriture, en effet, je pense que nous sommes bien placés tous les deux (avec beaucoup d'autres) pour constater que la "recette" de la régularité est très incomplète !