Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 18:32

La quinzième édition du concours international de poésie en langue française pour lycéens et étudiants, apprentis et tous les jeunes en formation de 15 à 25 ans, se déroule via internet jusqu’au 7 avril.


Pour fêter le 15e anniversaire, « Poésie en liberté », l’association organisatrice, a créé un Prix spécial. Les candidats ont la possibilité d’envoyer un deuxième poème. Il est important de noter en-haut de ce texte « 15e anniversaire ».

 

Philippe Beaussant, de l’Académie française, entouré de Matthias Vincenot, directeur artistique de « Poésie en liberté », et d’André Prodhomme, président du jury 2013, désignera le lauréat, qui sera invité à Paris en novembre pour la remise des prix.

 

Le règlement complet est disponible sur le site qui propose également une intéressante « anthologie progressive » (la parution, chaque mois, d’un texte inédit d’un poète actuel, accompagné d’une notice biographique). Des conseils d’écriture sont délivrés par deux poètes, Jean-Luc Despax et Francis Combes.

 

Du premier, on retiendra ces quelques préceptes :

 

• La rime doit servir et non pas commander, afin d’éviter une mécanique sans âme.

• Fuir le pathos comme le terrorisme, le guindé comme le débraillé.

• Les bons sentiments ne font pas des bons poèmes, les mauvais non plus. Mais il faut des sentiments.

jean-luc-despax-des-raisons-de-chanter.jpg


Du second, ce neuvième des dix conseils prodigués :

 

« Ne vous payez pas de mots. Ne faites pas trop confiance aux mots. Entendez leur musique ; sachez y céder… et ne pas y céder. Evitez les phrases creuses, les images et les idées qui sonnent creux. Restez concrets. Pensez en images. N’ayez pas peur de la folie. Dans la folie, restez lucide. Préférez le mot juste. Ajustez les mots. Il y a une vérité du poème. Cherchez la vérité ; dites-la. »

 

Olivier QUELIER.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article

commentaires