Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 19:29

Parce qu’elle ne veut pas cesser de jouer aux Indiens et qu’elle ne peut pas poursuivre leurs traces dans les grandes plaines, Sylvie Wolfs se rattrape à l’écrit. Cette Sarthoise publie « Traque sauvage », premier volume d’un western sauvage finaliste du Grand prix littéraire du magazine Géo décerné par un jury de lecteurs sous la présidence de Yann Queffelec.

 

Une chronique de Frédérique Brehaut

 

164869_139025562823266_100001474690461_231069_3611138_n.jpg

« Traque sauvage » a été édité à 6 000 exemplaires par les éditions Les Nouveaux Auteurs. « Et le livre bénéficie d’une campagne de publicité dans tous les magazines du groupe Prisma Presse ! » s’enflamme la romancière comblée par tant d’égards autour de sa véritable entrée sur la scène romanesque. Oublié le premier livre autoédité suivi d’un « roman de commande pour un autre éditeur ».

 

Tenace, Sylvie tenait à son personnage de Jewell O’Connor, jeune femme traquée par un chasseur de primes à travers le grand Ouest sauvage. La romancière portée par l’univers légendaire des westerns revendique l’influence du cinéma. « Le western est une passion d’enfance. J’étais subjuguée par les films de Sergio Leone ou ceux de Clint Eastwood ».

 

Au point d’attribuer à son héroïne solitaire quelques caractéristiques de ces héros indomptables burinés par l’aventure. Mélange audacieux du « Blondin » et de « Calamity Jane », Jewell conjugue au féminin le mythe du hors-la-loi et frôle au passage les légendes indiennes.

 

154209 128320990560390 100001474690461 168537 5908126 nRien ne manque à ce casting qui chevauche à travers les grandes plaines du Montana à l’Arizona. On croise des filous, des chanteuses de saloon, des aventuriers et des chamanes apaches. « Je me suis bien amusée. Tant qu’à écrire un western, autant jouer la carte à fond avec les figures imposées du genre ».

 

Jusqu’à la couverture du livre, (très réussie sous le crayon de Gilles Pascal), Sylvie Wolfs jongle avec les codes comme un chasseur de primes avec ses colts. « J’avais le film dans la tête ». Il ne restait plus qu’à laisser courir la plume au gré des péripéties semées de quelques cadavres. « J’ai tendance à tuer les personnages que j’aime. Sauf le chien » confie cette sentimentale. Son héroïne survit également… puisque le deuxième tome est déjà en piste.

 

« Traque sauvage » par Sylvie Wolfs. Editions les nouveaux Auteurs. 19,90 €.


Partager cet article

Repost 0
Published by Frédérique Bréhaut - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires

aec 17/02/2011 01:13


LUTTE CONTRE L'HIPPOPHAGIE

NON ! UN CHEVAL CA NE SE MANGE PAS !

Obtenez un autocollant gratuit en écrivant à :
AEC
Résidence La Pléiade
98, rue de Canteleu
59000 LILLE

Joindre une enveloppe timbrée pour le retour du courrier.

Merci aussi de visiter les sites :

http://aec89.site.voila.fr

http://www.feracheval.com/petitions.php

http://www.lapetition.be/en-ligne/parlons-enfin-des-quids-2589.html

Rejoignez la groupe sur :

http://www.facebook.com:80/group.php?gid=63542203218

Faites passer le message à vos amis.

Amitiés.

AEC.


Sylvie Wolfs 31/01/2011 20:30


Juste... merci !
Sylvie Wolfs