Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 17:44

Le samedi 13 mars (et non le 6 mars comme prévu initialement), la Maison de la Poésie de Paris organise une rencontre avec le philosophe Alain Badiou, les poètes Bernard Noël et Florence Pazzottu et le metteur en scène François Rodinson.

 

Cette rencontre aura lieu à l’issue de la représentation de « La Tête de l’Homme » de Florence Pazzottu, spectacle mis en scène par François Rodinson et présenté jusqu’au 4 avril.

 

Philosophe - il enseigne à l’Ecole normale supérieure - romancier et dramaturge, Alain Badiou cherche dans la pensée et dans l'art d'écrire tout ce qui est compatible avec une politique égalitaire. Il vient d’écrire avec Nicolas Truong « Eloge de l’amour » (Flammarion, 2009).

 

Poète, romancier, essayiste, critique d’art, de « Extraits du corps » à « La Langue d’Anna », du « Château de Cène » à « La Chute des temps », du « Dictionnaire de la Commune » à « La Castration mentale », de Magritte à Matisse, de « Onze romans d’œil » à « L’Espace du poème » (plus d’une cinquantaine d’ouvrages) l’œuvre de Bernard Noël est immense. Il vient de publier « Les Larmes d’Eros » (POL, 2010).

 

Florence Pazzottu est poète. Elle est née et vit à Marseille. Elle a créé, en 1995, avec Christiane Veschambre la revue Petite, qu’elle a longtemps animée avec Thierry Trani. Elle est membre du comité de rédaction d’Action poétique. Elle participe à de nombreuses lectures publiques. Elle dessine, photographie, et a réalisé un film qui est en cours de montage. Elle a publié une dizaine de livres dont « La Tête de l’Homme » publié au seuil en 2008 ou « L’Accouchée » (préface d’Alain Badiou).

 

François Rodinson est metteur en scène, comédien. Il est également conseiller artistique et metteur en scène associé au Théâtre de la Manufacture et professeur au Conservatoire d’art dramatique de Nancy.

6.jpg

 « La Tête de l’Homme »

 

Aujourd’hui, un poème de la nuit des temps.

 

Un choc initial : une agression, la nuit, dans le quartier du Panier, à Marseille… Trente-six chandelles, une ombre qui fuit… Florence Pazzottu plonge à sa suite dans une nuit archaïque et écrit, écrit. Son écriture est son flambeau. La surprise effarée du choc, des moments de l’intime, les êtres chers, le cocasse et le dérisoire, l’insupportable ou la douceur des jours, le monde en éclats… sa torche éclaire des pans de vie dans la caverne de son être profond où elle creuse, où elle cherche.


Elle trouve les mots pour dire une expérience singulière que la poésie transfigure. Le temps d’une femme aujourd’hui rejoint le mythe dans un geste ample aux accents d’éternité.
Dans l’espace, le poème vibre et s’incarne, le rite dessine un territoire de l’imaginaire, devient théâtre.

 

« La Tête de l’Homme » de Florence Pazzottu, mise en scène François Rodinson, avec Marion Bottollier, jusqu’au 4 avril. Du mercredi au samedi à 20h, dimanche à 16h.

 

Maison de la Poésie. Passage Molière, 157 rue Saint Martin 75003 Paris. Tél. 01 44 54 53 00.

Le site est ICI.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires