Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 10:30

les_justes_01.jpg

Trafics, blanchiment d’argent, meurtre… les ingrédients ne sont pas nouveaux. « Les Justes » de Michael Wallace, tire son originalité du décor choisi : une communauté mormone polygame très fermée de l’Utah. D’autant plus intéressant que l’auteur y a grandi.

S'il n'est plus membre de l'église, les questions religieuses et spirituelles le passionnent toujours. Son thriller est le premier volume d’une série de trois romans dédiés à cette communauté.

Je ne vous ferai pas le coup du « pavé de la plage » à glisser sans hésiter dans vos bagages. A bas les clichés de vacances. Reste que « Les Justes » tient ses promesses et que le roman, à l’écriture fluide, se lit avec plaisir.

L’Histoire

Une jeune femme s'enfuit de chez elle, son enfant endormie dans les bras. Elle est retrouvée morte, la gorge tranchée et la langue arrachée. Sa petite fille a été ramenée dans son lit.

Les habitants de Blister Creek souhaitent voir ce meurtre résolu au plus vite : ils font partie d'une communauté polygame dissidente des Mormons, qui ne peut se permettre de voir cette affaire filtrer dans le « monde extérieur ».

Ils font donc appel à l'un des leurs : Jacob Christianson, fils d'un patriarche respecté, et cousin de la victime. Avec l'aide de sa sœur adolescente, Eliza, Jacob commence son enquête et met au jour un secret qui pourrait détruire les fondations même de leur église.

« Les Justes » de Michael Wallace, MA Editions, 300p. 17, 90€.

Olivier Quelier

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires