Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 14:41

image002.jpgJacques Leconte, 92 ans, raconte dans son premier roman « La Guerre de Justin » (Les petites vagues éditions) les péripéties qu’il a vécues pendant la Seconde Guerre mondiale quand il a été soumis à la rude condition des militaires français prisonniers en Allemagne.

 

Envoyé en Prusse-Orientale dans un camp où étaient enfermés les aspirants, son unique désir est de s’évader afin de rejoindre la résistance française.

 

Les premières tentatives échouent, mais le cachot et les privations n’entament pas la détermination du jeune homme. Au cours d’une cavale, il rencontre Catherine (enrôlée de force au titre du STO), poinçonneuse dans les tramways à Berlin. Vers la fin de la guerre, fuyant l’avancée des Russes sur le front de l’Est, Justin va à nouveau s’échapper afin de chercher Catherine dans Berlin bombardée et tenter de la ramener en France. Parviendra-t-il à la retrouver dans une ville en ruines ?

 

Ce roman aux personnages attachants plonge le lecteur dans les tourments de la guerre. Mais ici, ni massacres ni génocides. Jacques Leconte révèle la camaraderie des prisonniers entre eux, ainsi que la solidarité des Français prisonniers qui aident malgré tout les Allemands broyés par le système nazi. L’auteur met aussi au cœur de son roman les prisonniers affectés aux exploitations agricoles allemandes qui connaîtront des destins bien divers.

 

EXERGUE

 

Est-ce la peine de parler encore de ceux qui, enfermés pendant cinq ans en Allemagne, ont vu s’envoler leurs années de jeunesse ?

Outre les Alsaciens et les Lorrains annexés, près de 2 500 000 Français ont été retenus prisonniers en Allemagne nazie.

Les 2 500 aspirants français regroupés par les Allemands au Stalag 1A en Prusse Orientale faisaient partie de ceux-là.

 

« La Guerre de Justin » de Jacques Leconte (Les petites vagues éditions). 380p. 19€. ISBN 978-2-35965-012-9

En vente en librairie et sur le site de l’éditeur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires