Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 17:35

En lisant le très beau livre de Jean-Louis Fournier, « Veuf », publié aux éditions Stock, je suis tombé sur cette citation de Proust concernant l'imparfait, « ce temps cruel qui nous présente la vie comme quelque chose d'éphémère ».

 

Autre constat de Barthes : « L'imparfait est le temps de la fascination : ça a l'air d'être vivant et pourtant ça ne bouge pas » (Fragments d'un discours amoureux).

 

Du coup, j'a eu envie de relire l'incontournable « Propos sur l'imparfait », de Jacques Drillon, disponible dans la collection Le Goût des mots, chez Points.


9782757819722 


Olivier Quelier

 

L'extrait tiré de  « Veuf », de Jean-Louis Fournier (Stock).

 

« La marchande de journaux m'a redit que tu étais charmante, que tu avais beaucoup de classe. Elle a employé l'imparfait, « ce temps cruel qui nous présente la vie comme quelque chose d'éphémère », a écrit Proust.

Je déteste l'imparfait de l'indicatif. Parfois, même, il m’arrive de ne plus aimer le présent., il m'arrive

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier
commenter cet article

commentaires