Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 11:55

Au hasard de mes lectures, j’ai découvert ce texte de Jean Anouilh, réflexion toujours d’actualité sur le théâtre et l’objet de l’art.

 

6a00d83534858069e2013484b90d81970c-200wi.jpg« Le naturel, le vrai, celui du théâtre, est la chose la moins naturelle du monde (…). N’allez pas croire qu’il suffit de retrouver le ton de la vie. D’abord dans la vie le texte est toujours si mauvais ! Nous vivons dans un monde qui a complètement perdu l’usage du point-virgule, nous parlons tous des phrases inachevées, avec trois petits points sous-entendus, parce que nous ne trouvons jamais le mot juste.

 

Et puis le naturel de la conversation, que les comédiens prétendent retrouver : ces balbutiements, ces hoquets, ces hésitations, ces bavures, ce n’est vraiment pas la peine de réunir cinq ou six cents personnes dans une salle et de leur demander de l’argent, pour leur en donner le spectacle.

 

Ils adorent cela, je le sais, ils s’y reconnaissent. Il n’empêche qu’il faut écrire et jouer la comédie mieux qu’eux.

 

C’est très joli, la vie, mais cela n’a pas de forme. L’art a pour objet de lui en donner une précisément et de faire par tous les artifices possibles plus vrai que le vrai. »

 

 

Jean Anouilh, « La Répétition ou l’amour puni ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans verbatim
commenter cet article

commentaires