Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:49

Gilles Paris signe un roman tendre, à hauteur d’enfant, sur un thème délaissé par la littérature, la dépression.

 

Propos recueillis par Frédérique Bréhaut.


  Gilles Paris 2 - copyright Jean-Philippe Baltel

Photo : Jean-Philippe Baltel.


« Au pays des kangourous » reçoit un bel accueil malgré la gravité du sujet. Comment expliquez-vous ce succès ?

 

« La dépression est à la fois un sujet anxiogène et tabou. Pourtant, nous sommes le pays où l’on consomme le plus d’antidépresseurs. En donnant le premier rôle à Simon, un enfant de 9 ans qui tente de comprendre ce qui arrive à son père le jour où il le découvre recroquevillé dans le lave-vaisselle, je dédramatise. Simon, avec ses rêves, son langage poétique, aborde le monde qui l’entoure sans porter de jugement. Je suis sorti de ma dernière dépression il y a dix ans. Il fallait ce temps pour que mon livre ne soit pas un témoignage… ni une thérapie. »

 

L’humour, très présent, atténue les mauvaises ondes autour de Simon…

 

« Il faut être léger pour parler de sujets profonds. Je me suis inspiré de ma grand-mère paternelle pour le personnage de Lola -la grand-mère de Simon- avec ses copines, ses séances de spiritisme et ses fiancés ! Elle menait une vie très libre ! Dans l’univers de Simon, privé de sa mère partie « au pays des kangourous » et de son père hospitalisé, Lola est pimpante, lumineuse. J’aime les livres qui font réfléchir, sans être à thèse pour autant »

 

A travers le personnage de Lily, vous abordez aussi le thème de  l’autisme…

 

« Lily est une fée malade. Il fallait un autre enfant dans l’histoire pour dire la vérité à Simon. Elle a cette forme d’intelligence aiguë, un univers poétique qui s’harmonise à celui de Simon. Elle est à la fois irréelle et très crédible. Lily est l’ange-gardien de Simon. Leurs poésies se répondent. Depuis que ce roman est paru, je reçois des témoignages très beaux au sujet de l’autisme ou de la dépression. Certains avouent mieux comprendre leurs proches concernés. Beaucoup de gens fragiles ne résistent pas à une dépression. Je prouve qu’on peut surmonter cette épreuve ».

 

« Au pays des kangourous », de Gilles Paris. Don Quichotte éditions.252 pages. 18€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Interviews
commenter cet article

commentaires