Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 17:52

Du grand spectacle ! Des personnages forts, des intrigues pleines de rebondissements, des décors superbes… Avec « Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia », Sara Poole offre la version imprimée d’une fresque historique dont rêve tout responsable de programmes télévisés.

francesca_01.jpg

Rome, été 1492. L’époque est trouble pour la chrétienté, qui a promulgué, quelques mois auparavant, l'édit décrétant l'expulsion de tous les Juifs d'Espagne. Mais la cité éternelle s'émeut moins de leur sort que de celui du pape, Innocent VIII, dont on dit qu'il est mourant. Cette nouvelle attise davantage les ambitions qu'elle ne suscite la prière.


Au service des Borgia depuis toujours, Francesca apprend la mort de son père (l'empoisonneur attitré de la famille) dans des circonstances douteuses. Commence pour elle une quête de vengeance, qui la pousse à prendre la suite de son père.


Elle découvre que l'expulsion des Juifs d'Espagne n'est que le prélude à des actes plus monstrueux que le pape, à la santé déclinante, compte bien autoriser depuis le Vatican. Il faut donc le neutraliser, tout en aidant Rodrigo Borgia à être élu pape par le conclave.


La suite arrive


Sara Poole est le nom de plume d'un auteur habitué à la liste des best-sellers du New York Times. Fascinée par la Renaissance et les Borgia, elle a décidé de se lancer dans l'écriture de romans historiques.


(Comme tout amateur de saga historique, vous attendez la suite ? Normal ! Elle sera en librairie le 18 avril prochain. Son titre : « La trahison des Borgia »).

 

« Francesca, empoisonneuse à la cour des Borgia » de Sara Poole. MA Editions. 420 pages, 19,90 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires