Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 16:09
"Monsieur Papa", le premier long-métrage que le comédien  Kad Merad réalisera en 2010, n'est pas l'adaptation du roman de Patrick Cauvin, "Monsieur Papa", paru en 1977 aux éditions Jean-Claude Lattès. Joint au téléphone hier matin, le romancier l'a confirmé. Explications.

Depuis quelque temps, plusieurs sites consacrés au cinéma annoncent que l'acteur Kad Merad va passer derrière la caméra, en janvier 2010, pour réaliser son premier long-métrage, intitulé "Monsieur Papa". Selon ces sites ("commeaucinéma.com" "ctendance.com" et "toutlecine.com" notamment) le film réunira autour d'un petit garçon d'une dizaine d'années les comédiens Michèle Laroque et Vincent Pérez.

Mais le doute demeurait : s'agit-il d'une nouvelle adaptation du roman "Monsieur Papa", de Patrick Cauvin, publié en 1977 chez Jean-Claude Lattès?

J'ai joint hier matin par téléphone Patrick Cauvin. Sa réponse est claire : "ça n'a rien à voir".

Le romancier explique : "Ce film ne sera pas du tout l'adaptation de mon livre. Effectivement, j'ai été contacté par la production, mais simplement parce qu'elle souhaitait obtenir l'autorisation d'utiliser le titre." 
Cauvin poursuit : "J'étais hésitant, j'ai donc demandé conseil à l'éditeur. Il a estimé que le bouquin, vieux de plus de trente ans, avait déjà bien vécu, qu'il avait déjà fait l'objet d'une adaptation au cinéma et qu'il ne voyait pas d'inconvénient à permettre l'utilisation du titre. Je me suis rangé à son avis".


Plus de confusion possible donc : le film réalisé par Kad Merad ne sera pas une nouvelle adaptation du roman à succès de Patrick Cauvin. Restera donc à découvrir ce qu'Emmanuelle Cosso, (l'épouse de Kad Merad) qui signera l'adaptation et les dialogues, réservera au public...

Quant aux fans de Patrick Cauvin, ils pourront toujours revisionner le film réalisé en 1977 par Philippe Monnier, qui réunissait Claude Brasseur et Nathalie Baye.


Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier
commenter cet article

commentaires