Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 14:08

Par Olivier Quelier

 

foot_02.jpg

Hubert Artus. Photo : Patrick Gaillardin.

 

Le passant trop pressé pourrait n’y voir qu’un dictionnaire du football. Grossière erreur. D’une préface signée Abd Al Malik et d’un sous-titre précisant « dictionnaire rock, historique et politique du football », le passant moins pressé déduira qu’il est face à un exercice d’intelligence et d’humour. Et même s’il est question ici – en toute modestie – de « décoder le football moderne » le passant devenu lecteur (qu’il soit amateur, supporter ou passionné) découvrira « un ouvrage à la fois drôle et savant, passionnant et malicieux ».

 

LA PRESENTATION

« Le Donqui Foot » passe en revue tout ce qui relie l'histoire du ballon rond à l'Histoire des hommes, depuis le jour où les premières règles en furent posées. Grâce à de multiples entrées, il illustre les trois siècles que le football a traversés : le XIXe, celui du « people's game » aristocratique, devenu sport ouvrier et populaire ; le XXe des footballs nationalistes qui évoluent en sports de masse mondialisés ; enfin, le XXIe du « foot business », cette discipline dont les outils, les équipements et la représentation sociale n'ont plus rien à voir avec les origines.


De « Ajax » à « Zoff » en passant par « Maradona », « Best », « Cruyff », « OM », mais aussi par des prismes inattendus comme « Chaussure », « Cocaïne », « Église », « Entreprise », « Femmes », « FLN », « Ouvriers », « Palestine », « Syndicats » ou « Grève », ce dictionnaire aussi vulgarisé qu'érudit dessine l'histoire et la contre-histoire du football moderne : d'un perpétuel va-et-vient entre le pied et l'esprit, alliant enquêtes inédites et récits édifiants basés pour certains sur des entretiens rares (Michel Hidalgo ou Roger Lemerre), il rend compte des liens entre microcosme du terrain et macrocosme du monde.

 

Guerres et rock

 

Et permet d'aborder les rapports que le ballon rond entretient avec les guerres, les luttes contre la colonisation et l'esclavage, les nationalismes, le racisme et l'antiracisme ; mais aussi avec le rock, les avancées technologiques, la science, les luttes salariales, ou encore avec la « pipolisation ».


Qui se souvient de la courte guerre qui opposa le Honduras au Salvador à la suite d'un match de foot ? Qui connaît l'histoire d'Adidas ? L'itinéraire des footballeurs ouvriers de Sedan ? Le drame de Ray Kennedy, l'un des meilleurs footballeurs anglais ? Qui se rappelle Djamel Zidane, Salah Assad et l'épopée algérienne qui finit en tragédie ? Qui sait la vraie histoire de la conception d'un maillot ?


Dans des articles précis et souvent originaux, le passionné revivra des instants connus, mais trouvera aussi cocasseries et informations inédites ; le profane, lui, découvrira un monde insoupçonné d'allégresses collectives, de tragédies et de légendes.

 

L’AVIS

Le journaliste Hubert Artus signe avec « Le Donqui Foot » une « histoire subjective du football ». Une histoire passionnée, fouillée, décalée parfois et parfois inédite. Le résultat ? Un dictionnaire littéraire et sportif qui réunit, au fil des pages, Michel Audiard et Zinedine Zidane, Marguerite Duras et Eric Cantona, Antoine Blondin et Michel Platini.

 

En bonus, Hubert Artus offre au lecteur un temps additionnel qui passe en revue les « bad boys » du football, les vrais et les roulures… Puis un florilège des « petites phrases à la con » d’avant ou d’après-match. Taclée au hasard, cette pensée de Luis Fernandez : « En compétition, il y a toujours un premier et un dernier, mais l’important est de ne pas être le second de soi-même ».

 

Et si vous n’êtes toujours pas convaincu de courir en librairie acheter cet ouvrage, écoutez ce conseil de William Gallas (Euro 2008) : « Il faut qu’on y va ! »

 

« Le Donqui Foot ». Document. Don Quichotte Editions. 19, 90€. 496 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires