Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 20:33

Les éditions du Rocher ont lancé, au mois de mai, une collection intitulée « Eloge » et dirigée par François Cérésa.

 

eloge_de_la_vulgarite_01.jpgDes éloges à contre-emploi, comme l’explique son maître d’œuvre : « C'est une évidence, tout vice a sa vertu. Notamment celle de susciter des commentaires. En fait, tout est dans tout. Le revers de la médaille, le défaut de la cuirasse, l'envers du décor : voilà ce qui compose - ou décompose - admirablement l'âme humaine. Ces défauts, cela va de soi, sont des péchés. Capitaux ou capiteux, ils contreviennent aussi bien aux lois religieuses et à l'éthique philosophique qu'aux volontés divines. Mais ils sont l'apanage de l'homme. »

 

Les deux premiers titres qui ouvrent cette collection sont signés François Bott (« Eloge du contraire ») et Claude Cabanes (« Eloge de la vulgarité »). Pourquoi consacrer des ouvrages à de tels sujets ? Il ne s’agit « évidemment pas de plébisciter la vulgarité, l'imposture, le nihilisme, la trahison, la sauvagerie, la tricherie, la luxure, l'arrogance, la duplicité, le snobisme, la perversité, la lâcheté, l'infidélité, l'indiscrétion, l'indifférence ou tout autre travers que l'on trouve en si grande abondance dans le panier de la ménagère, lequel est aussi le cœur des hommes. »

 

La qualité d'un défaut

 

eloge_du_contraire_01.jpgCette collection, poursuit son directeur, « se propose tout simplement de savoir tirer le meilleur du pire ou, mathématiquement, le plus du moins. Sous le voile transparent de l'ironie, c'est chose faite. Avec « Éloge », une certaine morale y trouve son compte. On peut même dire qu'elle est bien servie. Et cela grâce à l'humour, au talent et au style d'écrivains qui, par l'alchimie du paradoxe, ont su dénicher la qualité d'un défaut, le défaut d'une qualité, ou encore le défaut d'un défaut, ce dont nul ne pourra se plaindre. »

 

Paraîtront prochainement des éloges de la trahison, de la sauvagerie, du non, du snobisme... La liste est longue, hélas pour nous – mais tant mieux pour les lecteurs que nous sommes ! Car les textes, enlevés et érudits, sont signés par des auteurs tels que Jean-Claude Lamy, Eric Neuhoff, Annick Geille ou Frédéric Roux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Edition
commenter cet article

commentaires