Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 16:49

La prochaine édition de la Semaine de la langue française et de la Francophonie se déroulera du 16 au 24 mars. Elle fêtera la langue française, sa richesse et sa diversité. Et donnera l’occasion de lancer l’opération  « Dis-moi dix mots ».


DDM_afficheSLFF_HD2.jpg 

Le Concours des dix mots, piloté par le ministère de l’Éducation nationale, en partenariat avec les ministères de la Culture, des Affaires étrangères et de l’Agriculture, invite les classes à réaliser une production artistique ou littéraire reposant sur un travail linguistique à partir de dix mots.

 

Il permet aussi à tout un chacun de s’amuser avec les mots et, cette année, de découvrir comment la langue française essaime partout dans le monde.

 

Les dix mots de cette nouvelle édition ont été choisis parmi les termes, tournures  et expressions empruntés à la langue française par d’autres langues comme l’allemand, l’anglais, le polonais, le portugais, le russe, le néerlandais, l’espagnol et l’italien.

 

C’est au français, historiquement, que les langues du monde ont le plus emprunté. De nombreux mots issus des domaines les plus divers sont passés tels quels dans d’autres langues.

 

Il s’agit de :

 

atelier, bouquet, cachet, coup de foudre, équipe, protéger, savoir-faire, unique, vis-à-vis, voilà.

 

Le site dismoidixmots présente de nombreuses informations sur le concours et sur la langue en général. Il donne aussi de longues définitions des termes retenus, offrant pour les illustrer diverses citations. Toutes ne sont pas pertinentes (notamment pour l’adverbe « voilà ») mais certaines sont toujours agréables à replacer.

 

Voici donc un court florilège :

 

« Le collège est l’atelier qui enseigne le doigté de la machine à penser. »
Romain Rolland.

 

« Onze hommes, quinze hommes : une équipe. Quarante : une Académie. »
Paul Vialar.

 

« Au teint, on juge l’étoffe ; au bouquet, le vin ; à l’odeur, la fleur ; au langage, l’homme. »
Charles Cahier.

 

« [...] c’est le langage, et non pas l’homme qui est unique. »
Edgar Morin.

 

« On ne peut ni se protéger ni se défendre contre la critique ; il faut la braver, et à la fin elle se lasse. »
Goethe.

 

Olivier Quelier (d'après CP).

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article

commentaires