Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 14:10

Avec son visage juvénile et son air innocent, on donnerait le bon dieu sans confession à Damien Lecamp. Pourtant, sous sa chevelure châtain ébouriffée, son esprit critique est bien aiguisé. Ce jeune espoir de la scène comique serait plutôt possédé par un esprit démoniaque. D'un humour parfois cynique, mais toujours subtil, il s'attaque à notre société.

 

Une chronique d’Amandine Auroux

 

damien-lecamp-one-man-show-IMGH1294159909-3077350.jpgSon corps d'adolescent masqué par un costume noir très classe, l'humoriste profite de la scène pour se convaincre de sa virilité. C'est même l'intitulé de son one man show. Beaucoup de jeux de mots, un texte réfléchi et, élément important, très bien énoncé : Damien Lecamp est un perfectionniste. Difficile de deviner son âge. Il aime d'ailleurs laisser planer le mystère - « Tout ce que je peux dire, c'est que j'ai moins de trente ans... » lâche-t-il avec malice.

 

Il n'en est pas moins conscient de la réalité du monde dans lequel il vit et transcrit sa vision en flirtant avec l'humour noir. La religion, avec les hamburgers hallal de Quick, la politique - « Marine Le Pen est avant tout musicienne : hé oui, pour elle, une blanche égal deux noires ! » - la société de consommation, le monde du travail - « Le stagiaire, c'est le médicament générique de l'entreprise : les mêmes effets, mais moins cher...[...] Mais finalement, pensez-vous qu'une cheville ouvrière peut faire entorse au règlement ? » - ou même l'avenir de la presse - «  Quand un homme meurt, on fait une minute de silence. Quand la presse se meurt, on fait 20 Minutes. »... Autant de thèmes passés en revue. Sans oublier l'amour, le fond de commerce des humoristes.

 

34 places par soir

 

Damien Lecamp est déjà monté sur la scène de l'Olympia pour assurer la première partie de Franck Dubosc. Son avenir semble tout tracé jusqu'aux prestigieuses scènes françaises. En attendant, son spectacle a été prolongé encore quelques mois à l'Instinct Théâtre, dans le Ier arrondissement de Paris, où 34 spectateurs peuvent venir le découvrir les vendredis et samedis, à 21 h.

 

Oui, seulement 34 places par soir. Le premier rang de la salle en amphithéâtre donne sur la scène. Une grande proximité avec le public qui n'effraie en rien Damien Lecamp. Au contraire. A la différence de l'extrait de son spectacle visible sur le net, le comique est tout à fait à l'aise. Aucun spectateur n'est oublié. Il s'adresse à son public, l'implique avec brio.

 

Il choisit même une poignée de boucs émissaires dans la salle. Et c'est efficace. Son auditoire, plutôt cosmopolite, y trouve son compte. Son one man show peut être applaudi pour une poignée d'euros, ce qui ne sera certainement pas le cas encore longtemps. Une autre raison d'y aller : à chaque fin de représentation, Damien Lecamp se dirige vers le bar. Après s'être attaqué aux travers du monde, il se tient prêt, à son tour, à recevoir la critique.

L’Instinct Théâtre. 18 rue de Beaujolais 75001 Paris.

Tarifs : à partir de 8€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine Auroux - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires