Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 17:17

collages_calligraphies_dessins_christine_orban_10.jpg

 

« J’ai toujours eu besoin de traduire en mots mes interrogations, de leur donner vie au travers des personnages » explique Christine Orban dans la préface du catalogue de son exposition « Collages, calligraphies, dessins – rétrospective 1985-2014 ».

 

Mais comme il existe de nombreuses façons d’interpréter le monde, Christine Orban choisit cette fois une autre forme d’expression pour évoquer le temps.

 

Même si la démarche du collage s’apparente à celle de l’écriture, les « lecteurs-spectateurs » auront cette fois plus de liberté pour voir s’exprimer « le temps, le temps qui passe ».

 

Immatériel par essence, Christine Orban offre au temps un visage : « Un cadran le symbolise, des aiguilles, une horloge, une montre comme pour rappeler que l’heure tourne, qu’il est urgent de vivre. Temps anciens, temps présent, temps compté, temps de rire, le voyage s’organise entre les images et les mots. »

 

Alors « un monde s’organise entre tout et rien ; une histoire […] comme dans un roman, comme dans la vie. Et le temps passe ».

 

L’exposition « Collages, calligraphies, dessins – rétrospective 1985-2014 » est à découvrir, du 22 octobre au 9 novembre, galerie 55Bellechasse – 55 rue de Bellechasse 75007 Paris.

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Actualités
commenter cet article

commentaires