Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 17:57

Après Princes et Princesses et Glagla, Bonbek a trouvé un nouveau thème à facéties : Blanc ! Un numéro blanc de blanc donc, réalisé en partenariat avec la Milk Factory.

 

blanc_01.jpgUn numéro blanc pour :


-répondre à la question que tout le monde se pose : pourquoi le lait est blanc alors que l'herbe est verte ?

-lire les révélations explosives de Soupolé : son surnom, sa vie, ses colères...

-apprendre à danser avec des Men in black... en blanc ;

-réaliser une vache à vélo en tricot à emporter en vacances ;

-jouer dans un labyrinthe à la campagne et grandir plus vite que son voisin ;

-mitonner des recettes 100% blanches...

 

Bonbek est une revue pour enfants pas comme les autres. Papier et graphisme de qualité, un ton décalé. Bonbek, c’est 100 pages pour parler aux enfants autrement, sans mièvrerie, mais à coups d'impertinences, d'incorrections, d'humour, de poésie et de surréalisme.


Créateur de tendances

 

A raison de quatre numéros par an, Bonbek, entièrement bilingue français et anglais, est diffusé en librairies, magasins de mode et de jeux enfants, concept store, musées, Relay des aéroports et des gares, sites de e-commerce et sur www.bonbek.fr.

Selon les créateurs de ce magazine, « Bonbek propose des moments de partage en famille, tour à tour créatifs (cuisine, déco, dessin...), récréatifs (jeux), et tranquilles (lectures). Enfin, « tranquilles », c'est à voir. Bonbek cultive, dans le désordre, le décalage, le second degré, les différents niveaux de lecture, le surréalisme, l'humour, la poésie... Ça wizz côté choré, ça Aaah ! souvent, ça « mais qu'est-ce que c'est que ce**** ! ? » parfois, et ça Waouh ! à toutes les pages illustrées par des artistes reconnus et pointus. »

Bref, il faut regarder la réalité en face : Bonbek est un « magazine-objet créateur de tendances ».

 

Bonbek, 96 pages. 15€.

blanc_11.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Olivier Quelier - dans Critique littéraire
commenter cet article

commentaires